Accueil   Activités   Intervenants   Textes   Bibliographie   Ressources   Liens   Association   Plan du site





Association Terre d' Eveil Retour à la page d'accueil Méditation Vipassana à Paris

Bibliographie Thématique


Précédent
Retour à la liste
Suivant

L'infini dans la paume de la main
Du Big Bang à l'Eveil
Mathieu Ricard et Trinh Xuan Thuan
Nil Edition / Fayard - 2000
473 pages, prix : € 21,00
Existe également chez Pockett 7 € 50


Quatrième de couverture

Le dialogue d'un scientifique français devenu bouddhiste et d'un bouddhiste vietnamien devenu scientifique

La science et la spiritualité éclairent chacune à leur façon la vie des hommes: pourquoi, à défaut de se rejoindre, ne seraient-elles pas complémentaires? Las, nous dit-on, la connaissance scientifique et la connaissance spirituelle sont trop étrangères l'une à l'autre pour que leur confrontation puisse être autre chose qu'un dialogue de sourds...
C'est préçisément à faire mentir cet antagonisme que s'attachent ici Matthieu Ricard et Trinh Xuan Thuan. Le champ des interrogations est vaste: Quelle est la nature du monde? de l'Univers? de la matière? du temps? de la conscience? Comment mener notre existence ? Comment vivre en société? Comment marier science et éthique? Quant aux réponses, le lecteur jugera si elles sont conformes aux idées ,qu'il se faisait par avance.
Car au fil de ce dialogue passionné, animé par un sincère désir de compréhension réciproque, se produit l'inattendu: les oppositions s'estompent, les convergences se font jour, et l'on se prend à rêver d'un avenir où foi et raison seraient, enfin, durablement réconciliées.



S o m m a i r e

Introduction

Chapitre 1 - À la croisée des chemins
L'âge d'or de l'astrophysique - Comment passe-t-on de l'Institut Pasteur à un ermitage himalayen - Disparités entre les qualités scientifiques et humaines - Les critères de la vie contemplative - Des conséquences de la recherche scientifique - L'éthique: fondements et faiblesses - De l'importance de l'exemple vivant de la sagesse - De la responsabilité scientifique - Une brebis nommée Dolly -Qu'est-ce que l'Éveil bouddhiste? - Égo et vacuité - De la méconnaissance des philosophies orientales - Le bouddhisme comme science de l'esprit. Pourquoi un dialogue entre la science et le bouddhisme?

Chapitre 2 - L'être et le non-être
L'univers a-t-il un début? - Comment la théorie du big bang s'est imposée - Le rayonnement fossile - Le mur de Planck et les limites de la physique connue - Vérité relative et vérité absolue: selon le bouddhisme, les choses ont-elles vraiment un début? - L'interdépendance au cœur de l'apparition du monde des phénomènes - Parce que tout est vacuité, tout peut être - Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? - L'attachement à la réalité des phénomènes lié à l'attachement au "moi" - La cosmologie bouddhiste - Big crunch et univers cyclique - La notion d'absence d'origine est-elle concevable par l'esprit conceptuel? - L'origine de l'ignorance selon le bouddhisme.

Chapitre 3 - À la recherche du Grand Horloger
Existe-t-il un principe organisateur?
Dans l'espace et dans le temps, l'homme ne cesse de rapetisser - L'univers est-il vide de sens? - D'après le principe anthropique, les constantes de l'univers ont été parfaitement réglées pour permettre l'apparition de la vie et de la conscience - D'après le bouddhisme, les phénomènes et la conscience coexistent depuis des temps sans début et il n'est pas nécessaire de faire appel au finalisme pour expliquer leur compatibilité - Hasard ou nécessité? - La théorie des univers parallèles - La globalité de l'univers peut-elle être fractionnée? - De nouveaux univers surgissent-ils des trous noirs? - Des univers-bulles dans un méta-univers - L'harmonie, la beauté et la complexité de l'univers plaident-elles en faveur d'un principe créateur? - Dieu dans le temps et hors du temps - La réfutation bouddhiste d'un principe créateur - Comment le bouddhisme concilie-t-il la tolérance religieuse avec son rejet sans ambiguïté d'un principe créateur?

Chapitre 4 - L'univers dans un grain de sable
Interdépendance et globalité des phénomènes
L'interdépendance au cœur de la réalité - La causalité mutuelle: une chose peut-elle exister de façon autonome? - Définition de l'interdépendance selon le bouddhisme - Interdépendance et principe anthropique - Trois niveaux d'interdépendance - Interdépendance et vacuité - Interdépendance et science: le paradoxe EinsteinPodolsky-Rosen (EPR) et la globalité des phénomènes. - Une corrélation instantanée entre particules éloignées - Le pendule de Foucault: ce qui se passe ici et maintenant dépend de l'univers tout entier - Le principe de Mach: la masse d'un objet résulte de l'influence de l'univers tout entier - Si les choses n'existent pas " en elles-mêmes ", quelles conclusions pouvons-nous en tirer au niveau du vécu? - L'équation " interdépendance des phénomènes = responsabilité universelle" - Un "réel voilé"? - Nous sommes tous faits de poussières d'étoile - Voir un univers dans un grain de sable - Globalité et omniscience - Des myriades de mondes et un Bouddha sur chaque brin d'herbe - La Voie du Milieu: ni nihilisme ni idéalisme - Au-delà des concepts.

Chapitre 5 - Les mirages du réel.
De l'existence des particules élémentaires
Onde et particule: aspects complémentaires de la matière. Où se trouve la réalité? - Les propriétés des particules sont-elles intrinsèques ou n'existent-elles qu'en interdépendance avec le reste du monde? - Le raisonnement en sept points de Chàndrakirti - Le flou quantique - La forme que prend la réalité est inextricablement liée à notre présence - L'interprétation de l'école de Copenhague : les atomes forment un monde de potentialités, plutôt que de faits - Bohr et Heisenberg réfutent l'ontologie matérialiste - La physique ne nous informe pas sur la nature du monde, mais seulement sur ce que nous pouvons en dire - Le monde n'est-il qu'un ensemble d'événements et de relations? - "La forme est le vide et le vide est la forme" - Le macrocosme diffère-t-il fondamentalement du microcosme? - La physique quantique remet-elle en question la position réaliste? - Un milliard de particules n'ont pas plus de réalité intrinsèque qu'une seule - L'histoire de l'atome - La réfutation bouddhiste des particules indivisibles - Les quarks sont-ils les " briques" de la matière? - Critique du réalisme.

Chapitre 6 - Comme un éclair dans un nuage d'été.
L'impermanence au cœur de la réalité
L'impermanence des phénomènes: un sujet de méditation qui permet de comprendre la nature de la réalité
- Aspects grossier et subtil de l'impermanence - Existe-t-il des particules immortelles? - L'impermanence subtile est le moteur de tout changement - La vacuité d'existence propre des phénomènes - Un exercice de" marteau mental" - La théorie des supercordes : le monde n'est-il qu'une vaste symphonie de bouts de ficelle en vibration? - Pareille au caméléon, une supercorde peut prendre l'apparence de n'importe quelle particule - Toute tentative de trouver un " roc ultime" de la réalité est-elle systématiquement vouée à l'échec? - La cosmologie de l'impermanence : de Héraclite à Einstein - L'impermanence cosmique - L'impermanence au cœur de la méditation bouddhiste.

Chapitre 7 - À chacun sa réalité: quand fond la neige du savoir
Si les particules élémentaires ne sont pas des " choses ", leur somme peut-elle être plus réelle? Les chercheurs se préoccupent-ils suffisamment des fondements philosophiques de leur science? - Le "réel voilé" de Bernard d'Espagnat - Y a-t-il vraiment quelque chose qui se cache derrière le voile des apparences? - Le fait que l'observation .de certains phénomènes soit reproductible ne leur fait pas dépasser leur statut d'étiquette mentale - Lunes et arcs-en-ciel- Comment expliquer que les êtres humains perçoivent tous plus ou moins la même chose? - Nature relative et nature ultime des phénomènes - La stabilité apparente d'une cognition repose-t-elle sur l'existence d'un "réel voilé" ? - Un monde pour chacun: la diversité des perceptions - Le verre d'eau, la chauve-souris, l'astronaute et le Bouddha - Ces perceptions variées reposent-elles sur a) une base douée d'existence réelle? b) des propriétés inhérentes aux objets? c) une simple projection de l'esprit? d) rien? - Les différentes cristallisations du monde résultent de l'actualisation de tendances accumulées par la conscience depuis des temps sans début - La Voie du Milieu: ni idéalisme, ni matérialisme - Le but de la physique n'est plus la description de la réalité en soi, mais celle de l'expérience communicable - Préjugés métaphysiques et paradoxes scientifiques: la voie médiane du bouddhisme permet-elle d'éliminer les tensions entre le réalisme scientifique et les résultats de la physique quantique? - -Les phénomènes considérés comme des " événements" - La réalité comme " regard" de la conscience - La différence entre la façon dont les choses apparaissent et leur 1ature véritable se traduit par un mélange de souffrance et de bonheur - La compassion naît de la connaissance.

Chapitre 8 - Les actes qui nous enfantent
Destin individuel et destin collectif
La notion de karma: action qui nous façonne et façonne l'autre monde - Perceptions communes et perceptions individuelles - L'accord intersubjectif comme conséquence du karma collectif - Des myriades de mondes et les modèles d'univers qui changent - Des états sans forme . Nous sommes le résultat d'un grand nombre de décisions libres - Le mirage de l'ego - La continuité du karma: li le même ID un autre, comme la flamme du flambeau.

Chapitre 9 - Questions de temps.
Le temps a-t-il un caractère universel? Du temps absolu de Newton au temps relatif d'Einstein - L'espace UID au =mps - Le temps " passe "-t-il ? - Selon le bouddhisme, temps physique est dénué d'existence propre - Le temps physique des horloges - Le temps serait-il apparu avec le monde? - Le temps vécu - L'épaisseur du " maintenant" n neurobiologie - La flèche du temps et le temps incompressible - La mort vécue sans peur, sans regret, ans tristesse - La réfutation bouddhiste du temps physique: le passé peut-il rencontrer le présent? - La fraîcheur de l'instant présent - La flèche du temps disparaît-elle dans le microcosme? - Ordre et désordre: la flèche thermodynamique - Le temps cosmologique peut-il 'inverser? - Un jeu de l'esprit.

Chapitre 10 - Le chaos et l'harmonie
De la cause à l'effet
Selon la relativité, l'ordre des événements peut-il être codifié par le mouvement? - Les phénomènes de cause à effet et la vitesse de la lumière - Causalité et mouvement: le train frappé par l'éclair - L'omelette peut-elle exister avant que l' œuf soit cassé? Pour que deux événements aient un passé, un présent et un futur distincts, il y a une condition indispensable: le temps qui les sépare ne suffit pas pour que des informations transportées par la lumière puissent aller de l'un à l'autre - Plus vite que la lumière? - Causalité linéaire et interdépendance globale - L'observateur influe sur ce qu'il observe - Le problème de la mesure en physique quantique - Le déterminisme absolu de Laplace - Poincaré et les phénomènes chaotiques: l'importance des conditions initiales et l'imprévisibilité à long terme - L'effet papillon - Y a-t-il un hasard vrai? - Ni hasard ni nécessité, mais une infinité de causes et de conditions - Phénomènes émergents: le tout est plus que la somme des parties - Causalité ascendante et descendante - Omniscience et globalité - Inclure la conscience dans le réseau illimité des causes et conditions - La causalité selon le bouddhisme - Une chose peut-elle naître d'elle-même? - Peut-elle être produite par une " autre" chose? - Ce qui nous apparaît comme une relation de cause à effet n'est possible que parce que ni la cause ni l'effet n'ont d'existence indépendante - L'union de la vacuité et des apparences.

Chapitre 11 - La frontière virtuelle
Une dualité corps-esprit?
La conscience n'est-elle qu'un reflet des processus physiques, une propriété émergente de la matière? La conscience grossière et la conscience subtile dans le bouddhisme - La luminosité fondamentale de l'esprit: présence éveillée, créativité de l'esprit et jeu des pensées - Faut-il une étincelle pour démarrer la conscience? Selon le bouddhisme, puisque la cause et l'effet doivent avoir une nature commune, un instant" de conscience ne peut être causé que par un autre instant de conscience - La conscience fondamentale comme cause première et le corps avec son environnement comme facteurs auxiliaires - Pour la neurobiologie, la conscience naît d'une interaction constante entre le corps et le monde extérieur - Comment résoudre le dualisme cartésien matière/esprit? Le matérialisme réduit l'esprit à la matière, tandis que bouddhisme élimine le dualisme conscience/matière en montrant que ni l'un ni l'autre n'ont d'existence propre. La glande pinéale et le fantôme dans la machine de Descartes - La dichotomie esprit-matière relève d'un attachement à la solidité des choses: il n'y a qu'une seule irréalité - Tout comme l'aspect particule de la matière est complémentaire de son aspect onde, l'esprit est complémentaire de la matière - L'ego résulte d'un fossé imaginaire entre "intérieur" et "extérieur" - Les principes d'émergence et d'auto-organisation pour expliquer le passage de l'inanimé à l'animé - L'évolution biologique a peut-être progressé de bifurcation en bifurcation, s'auto-organisant de façon croissante et discontinue pour gravir l'échelle de la complexité - Les principes " émergents" ne requièrent pas l'introduction de nouvelles forces physiques - Les "sauts quantiques" de l'évolution - La notion bouddhiste d'un continuum de conscience en interdépendance avec la matière - La conscience peut se passer d'une "inscription corporelle" - Expériences aux confins de la mort (NDE) - Des souvenirs de vies antérieures - Le cas de Shanti Dévi - S'il est possible de se remémorer nos existences passées, pourquoi cela arrive-t-il si rarement? - Le cas des dalai-lamas - Le flux de conscience pareil à une onde qui se propage - II n'y a pas de " moi" associé au flux de conscience - Le problème de la mémoire - Une compréhension des niveaux de l'esprit subtil basée sur l'expérience.

Chapitre 12 - Des robots qui pensent qu'ils pensent?

Le cerveau fonctionne-t-il comme un ordinateur dans lequel le système neuronal correspondrait à la machine et l'esprit au logiciel? - L'expérience vécue de l'interaction avec notre environnement selon un processus de causalité réciproque serait-elle à l'origine du "sens du monde"? - Jamais un ordinateur dont la seule capacité est le calcul ne pourra traiter des informations qui n'ont aucun sens pour lui - Le cerveau est différent d'un ordinateur - Le test de Turing et la " chambre chinoise" de Searle - Un ordinateur peut-il se demander ce qui va lui arriver quand on coupera l'électricité? - D'ou viennent les questions: " Quelle est la nature de mon esprit? Qui suis-je? Quel est le sens de l'existence? Que m'arrivera t-il après la mort? " - Selon les neurobiologistes, le sens du monde émerge a) quand l'organisation des neurones dans le cerveau dépasse un certain seuil de complexité; b) de l'interaction de ce cerveau avec l'environnement - Ce sens peut-il émerger de systèmes robotiques? Conscience primaire et conscience réflexive - Des petits robots qui s'organisent entre eux - Le libre arbitre n'est-il qu'une illusion et la conscience un simple figurant? - Dans un système de causalité mutuelle, la conscience doit pouvoir agir sur le cerveau - Comment une conscience qui n'existerait pas pourrait-elle désirer prouver qu'elle existe? Nier l'existence de la conscience relève-t-il d'un choix métaphysique ou d'une démonstration scientifique? Une conscience purement neuronale serait-elle capable de revirements aussi complets que soudains dans son appréciation du monde?

Chapitre 13 - Comme les vagues de l'océan.
Le continuum de conscience
Selon le bouddhisme, il y a, pour chaque être, un continuum de conscience sans début qui se poursuit d'existence en existence - Divers niveaux de conscience - Le libre arbitre permet de modifier la qualité de ce flux de conscience - Une forme primaire de conscience chez chaque être vivant - Utiliser les animaux à notre profit revient à imposer la loi du plus fort - Éveil et compassion
- Courage de roi, courage de passeur, courage de berger -Des flux de conscience en nombre illimité - La maîtrise de l'esprit - L'Éveil du Bouddha: un guide de voyage pour ceux qui veulent marcher sur ses traces - Trois types de preuves valides: l'expérience directe, l'inférence et le témoignage authentique - L'inconscient de Freud et les " tendances" du bouddhisme - Trois façons de s'en libérer : à l'aide d'antidotes, par la réalisation de la vacuité et en utilisant les émotions comme catalyseurs - Le sommeil comme répétition générale de la mort - Pratique du rêve lucide - Étapes de la vie contemplative.


Chapitre 14 - la grammaire de l'univers
Les lois physiques
Qu'est-ce qu'une loi en science? - Les lois physiques sont-elles des entités qui régissent le monde ou simplement des manières de lire et de relier les phénomènes? - La notion de loi scientifique en Occident de la préhistoire à la Renaissance - Selon le bouddhisme, les lois, dépourvues d'existence intrinsèque, reflètent l'harmonie qui règne entre les parties coexistantes d'un tout interdépendant - Vérités relative et absolue - Pourquoi la science n'est-elle pas née en Orient? - Les priorités accordées aux divers domaines du savoir - La vision holistique en Chine - La méthode réductionniste constitue le fondement de la science occidentale - Comprendre une petite partie de l'univers sans en appréhender le tout - Les limitations du réductionnisme : on risque d'oublier de s'interroger sur l'essence même des choses - Systèmes linéaires et non linéaires - Des propriétés émergentes La localité des systèmes physiques - Les quatre forces fondamentales - Un objet peut-il n'être soumis qu'à des influences strictement locales? - La "réification" des phénomènes et la fragmentation du monde - Méditer sur l'irréalité des phénomènes et intégrer cette compréhension dans notre vécu.

Chapitre 15 - Le mystère des mathématiques
La conviction que la régularité sous-jacente de la Nature peut être exprimée en termes mathématiques est le fondement de la méthode scientifique - Est-il acceptable de restreindre le savoir à ce qui peut être traduit en équations mathématiques? - On ne peut exclure du savoir l'expérience vécue et la science contemplative dans
laquelle les mathématiques n'ont aucun rôle à jouer Eugene Wigner s'étonne de "la déraisonnable efficacité des mathématiques à décrire le monde du réel" - Arrivés en terrain inconnu, les physiciens découvrent presque toujours que les mathématiciens les y ont précédés - Espaces courbes et objets fractals - Pourquoi des entités abstraites sorties de l'esprit de mathématiciens se trouvent-elles en accord avec les phénomènes naturels? - Pour le bouddhisme, le fait que ce que nous concevons soit en accord avec la réalité que nous percevons n'a rien d'étonnant - Les mathématiques ne sont que des concepts humains appliqués à l'ordre de la nature, qui est lui-même un reflet de l'interdépendance dont la conscience fait partie - Mais pourquoi la pensée pure rejoint-elle le concret? - En étudiant les mathématiques, les mathématiciens ne font qu'étudier la façon dont notre pensée élabore une grille de lecture des phénomènes' - Pour le bouddhisme, la pensée pure est la nature lumineuse de l'esprit - Les mathématiques sont-elles des Idées platoniciennes? Ces Idées ne sont-elles que des étiquettes mentales? - Comment l'immuable pourrait-il avoir une interface avec le transitoire? - Un Dieu hors du temps dont la nature et les desseins seraient représentés par des lois d'organisation et de complexité immuables permettrait-il au monde de changer grâce au flou quantique et au chaos? Comment un invariant pourrait-il avoir des desseins? - Divers points de vue sur les mathématiques : constructivistes et réalistes - Le triangle de Descartes - Les formules mathématiques ont-elles une vie propre? - Selon le bouddhisme aucune entité, mathématique ou autre, ne peut exister en soi - De l'eurekâ d'Archimède à l'inspiration soudaine de Poincaré - Le fait que les mathématiques s'appliquent au monde et que nous puissions les comprendre ne montre-t-il pas simplement qu'elles dépendent à la fois du monde et de notre conscience? - Ramanujan, mathématicien de génie - Les savants autistes puisent-ils leurs facultés dans le monde des Idées? - Ce qu'en dit la biologie: le cas des jumeaux prodiges et celui du cerveau d'Einstein.

Chapitre 16 - La raison et la contemplation.
Comment connaître le monde?
Le bouddhisme distingue logique conventionnelle et connaissance ultime, méditation analytique et contemplation directe de la nature de l'esprit - La non-dualité de l'Éveil - La contemplation bouddhiste est-elle "intuitive" ou "mystique"? - Comment Patrul Rimpotché aida son disciple à reconnaître la nature de l'esprit - Au-delà des concepts - Le théorème d'incomplétude de Gôdel et les limites de la logique - L'Eveil ne contredit pas la raison, il en efface les limites - La: méthode expérimentale - Le scientifique peut-il observer la nature de manière totalement objective? L'influence des vues métaphysiques et culturelles - Formation professionnelle et écoles scientifiques - Interaction entre la théorie et l'observation - La mélodie restera-t-elle toujours secrète? Ou bien la science s'approchera-t-elle toujours plus de la vérité? - Quel est le but poursuivi? L'accumulation d'information permettant de cerner une réalité hypothétique ou l'accès à une connaissance ultime comme l'Eveil? - Les méthodes d'acquisition de la connaissance sont-elles comparables en science et dans l'approche contemplative? - L'important n'est pas d'obtenir des résultats immédiats mais de pouvoir y accéder par des moyens adéquats et vérifiables - Savoir intersubjectif et savoir objectif - Vérité relative erronée et vérité relative correcte - Que cherche-t-on à connaître? - Le but de nos investigations détermine leur domaine et fixe les limites des connaissances qu'on peut acquérir - Peut-on affirmer que l'univers consiste uniquement et entièrement en ce qui est matériel? - Exemple de méthodologie contemplative: l'analyse de la notion d'ego - Le processus de libération des pensées - La cohérence dans les buts atteints: la paix intérieure, le non-attachement et l'altruisme - L'Éveil n'est pas une extinction mais un épanouissement - La vérification: obstacles et déviations - La méfiance scientifique à l'égard de l'introspection - Vers une description neurologique de la méditation? - La validité de l'expérience intérieure et son pouvoir de transformation - Psychologie, psychanalyse et transformation spirituelle.

Chapitre 17 - Des reflets dans un miroir
L'observateur et le monde
A quel point les préjugés métaphysiques influencent-ils la vision du scientifique? Un chercheur qui a baigné dans une culture orientale remettra plus facilement en cause la solidité du réel - Peut-on limiter le nombre de théories possibles censées rendre compte d'un même ensemble de Preuves ? Sans opinion préconçue et en l'absence de tout paradigme, le scientifique ne pourrait pas choisir, parmi la multitude d'informations que la Nature lui envoie - Darwin et le glacier - Les révolutions scientifiques - La réalité du Bouddha: vacuité et interdépendance - L'ignorance : une inadéquation entre les modes d'être apparent et réel des choses - Est-il vraiment possible d'appréhender le " réel" ? - Le grand voyage de la lumière: de la galaxie à l'œil de l'observateur - Toute observation aboutit inévitablement à la conscience qui l'interprète à sa manière - Il faut s'interroger sur la nature même de la conscience et du réel qu'elle appréhende - Les limites du réalisme scientifique - Les phénomènes sont plus des "relations" singularisées par notre conscience que des entités autonomes douées de nature intrinsèque - Le monde des Idées de Platon et le "réel voilé" d'Espagnat - Selon le bouddhisme, il n'existe pas d'objets qui s'auto définissent L'observateur et l'objet observé sont fondamentalement inséparables et se façonnent comme deux couteaux qui s'aiguisent mutuellement.


Chapitre 18 - La beauté est dans l'œil qui la contemple
La beauté joue-t-elle un rôle dans l'investigation scientifique et l'élaboration des théories qui la guident? Beauté des phénomènes naturels et beauté abstraite des théories: inévitabilité, simplicité et vérité - Pour le bouddhisme, la beauté reflète une adéquation avec la nature profonde de l'être humain - Divers ni~eaux de beauté associés à divers degrés de plénitude - L'Eveil spirituel est le summum de la beauté - Au-delà du laid et du beau.

Chapitre 19 - De la méditation à l'action.
Le bouddhisme est-il une philosophie passive et défaitiste qui prône le retrait du monde? Comment jeter un pont entre la vie contemplative et la vie active? - La devise du pratiquant bouddhiste: Se transformer soi même afin de transformer le monde - " Tout le bonheur du monde vient d'un cœur altruiste, et tout son malheur de l'amour de soi" - Remédier à son propre égocentrisme est un moyen très puissant d'alléger la souffrance des autres - Solutions immédiates ou remèdes à long terme - La non-violence est-elle pragmatique? Comment pourrions-nous aider les autres avant d'avoir élucidé les mécanismes du bonheur et de la souffrance? - Le contemplatif construit intérieurement la capacité d'aider autrui - La force de l'exemple vivant - Le bouddhisme se doit d'accentuer son effort humanitaire et de prendre exemple sur le dévouement montré par ceux qui vont infatigablement au-devant de la souffrance - Vers une " spiritualité laïque" ? - Une éducation ouverte au spirituel et aux valeurs humaines - Le danger de possibles déviations - La vie contemplative fait naître en nous un profond sentiment de plénitude. Elle ne peut s'épanouir qu'à travers les autres et l'action sur le monde.

Conclusion du scientifique

Conclusion du moine




Mathieu Ricard et Trinh Xuan Thuan

Matthieu Ricard est devenu moine bouddhiste après avoir été chercheur en biologie. Il a écrit, avec son père, Jean-François Revel, Le Moine et le Philosophe. Il est aussi l'interprète français du Dalaï-Lama.
Trinh Xuan Thuan, astrophysicien, est professeur à l'université de Virginie. Auteur, entre autres, de La Mélodie secrète et du Chaos et l'Harmonie, il est réputé pour la clarté de ses exposés et son ouverture d'esprit dans les domaines scientifique et philosophique.

Voir également : interview de Mathieu Ricard dans le journal Le Temps de Genève




Précédent
Retour à la liste
Suivant

Retour à la page précédente
Retour


Accueil |  Activités | IntervenantsAdhérer | Textes | Bibliographie | CD audios | Album photo | Liens |